John

Auteur inconnu, banque de donnée introuvable.

Arrivé le 12-05-2009 18:49

Article 27

Envoyé le 23-06-2075 11:28
 
Bonjour.
 
Je m'appelle Marko, et j'utilise cette machine pour la première fois. Je sais que John envoyais régulièrement des messages depuis cette chose, et je suppose qu'il vous a déjà parlé de moi.
Je sais que je n'ai pas le temps de vous envoyer ce message, que je devrais partir dès maintenant, d'autant plus que John n'avais pas l'air d'être sûr que ces messages soient lu par quelqu'un, mais j'ai besoin de faire le point.
 
Je vais vous expliquer ce dont je me souviens.
 
Depuis que j'ai rencontré Jay, mes souvenirs sont vagues, et au milieux de grands trous noirs, je me souviens surtout d'avoir été dans une humeur massacrante et avoir fait des choses horribles. Je sais maintenant que Jay m'empoisonnais. J'ai d'ailleurs même du mal àme souvenir de notre rencontre, elle se disait en fuite, je crois, et je lui ai proposé de l'aider. Ensuite, tout est allé de pire en pire, Nallé est tombé malade, puis est mort, mais je ne pense pas que cela soit dû à Jay, ce n'était pas son but. Je ne me souviens que très vaguement de sa mort, et ce n'est seulement que le mois dernier que j'en ai pris conscience. J'en ai horriblement souffert, et je comprend maintenant pourquoi dans mes souvenirs John était si rancunnier envers moi, j'ai du lui paraitre sans coeur.
 
Bref, toujours est-il que Jay me tenait prisonnier de moi-même, je ne sais avec quel drogue. Apparemment, elle "travaille" pour un dénommé Mr Sanord III, une sorte de chercheur au service du gouvernement, et qui effectue des tests horribles sur des humains. Jay est son "chasseur", elle rencontre des gens comme nous (donc nous ne sommes pas les seuls, comme nous le croyions jusque là) pour les "kidnapper" et les offrir en pature à ce monstre de Sanord.
Je ne me souviens de rien, si ce n'est de deux hommes en combinaison rouge et de mon réveil dans une cellule en béton.
Quand je me suis reveillé, on m'a ammené dans une sorte de parc à bestiaux grillagé, dans lequel étaient enfermés une douzaines de personnes, la plupart dans un état lamentable. J'ai appris en questionnant ceux qui pouvaient encore me répondre que nous étions des cobays pour tester ce qui semblaient être des armes bactériologiques. Mais nous avons pu nous enfuire, en utilisant la mêmeméthode que la première fois que Nallé John et moi nous sommes enfuis, tous passent les grillages et une fois dehors, les plus faibles se sacrifient pour retenir les gardiens, et finissent par mourir tabassés par ces brutes, tandis que les autres, les "plus forts" en profitent pour s'enfuir le plus loin possible et ensuite se cacher. Une fois de plus, j'ai à porter ce poids sur mes épaules. Je doute que John vous ai déjà parlé de notre première évasion, il l'a assez mal vécu. Sur les dix-huit à avoir tenté le coup, nous avons étés trois survivants. Cette fois-ci, sur les onze qui ont pu passer le grillage, nous n'avons étés que deux à s'en sortir. Malheureusement, l'autre survivant s'était ramassé une balle dans le ventre, et est mort deux jours plus tard. Je n'ai jamais connu son nom, il n'avait plus de langue et ne savait pas écrire.
C'est ainsi que je suis arrivé ici, ce matin, après trois semaines de marche. Et alors que je m'apprétait à retrouver John et à reprendre des forces, j'ai trouvé l'abri vide. Il n'y a aucune trace de lutte, mais aucune trace de départ non plus, toutes les affaires de John sont à leur place, s'il était parti de son plein gré, il en aurait emporté un minimum. Je sais ce que cela veut dire, même si c'est ce que je redoute. John est exactement à l'endroit que je viens de quitter, à la même place que moi il y a à peine un mois, j'arrive trop tard.
D'après cette machine, le dernier message de John remonte au 2 Mai, il y a un peu plus d'un mois et demi. Même si je repart maintenant pour aller l'aider, je risque d'arriver trop tard une fois de plus, et même s'il n'est pas trop tard, je ne sais pas ce que je pourrais bien faire, mais je ne peux pas le laisser seul.
 
Je pars dans quelques heures, le temps de me préparer quelques provisions et de retrouver notre fusil.
 


Commentaires

 

1. esuna  le 12-05-2009 à 23:11:08  (site)

Bonjour Marko ! Courage !!!

2. ooz  le 24-05-2009 à 13:02:36  (site)


Que les Forces du Bien t'accompagnent

3. Air Jordans  le 22-12-2010 à 08:05:23  (site)

air jordans John était si rancunnier envers moi, j'ai du lui paraitre sans coeur.

4. Air Jordans  le 22-12-2010 à 08:05:23  (site)

air jordans John était si rancunnier envers moi, j'ai du lui paraitre sans coeur.

5. website designing company  le 30-09-2013 à 07:47:58  (site)

I love your blog so much, and there are just some differences with others’. Hope there will be more wonderful things in your blog. Happy every day!

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article